lomoinstant-fisheye-n2

Lomography Fisheye NO.2 : le test de Victor, reporter animalier

Bonjour à tous ! Je suis Victor, 28 ans et je suis reporter animalier pour une chaine télévisé très connue en France. En plus d’être un métier, la photographie est pour moi une passion. J’adore également tester les nouveaux appareils photos sur le marché. Le Lomography Fisheye NO.2 a suscité mon intérêt en tant qu’appareil argentique. Il dispose de toutes les fonctionnalités que je recherche pour créer des photographies uniques. Je l’ai testé pour vous, voici le résultat.

Présentation

Depuis mon enfance, je rêve d’aventure et j’ai toujours adoré les animaux. Je me suis fait la promesse de devenir un jour un professionnel dans le reportage animalier. Ça fait maintenant 4 ans que je travaille dans ce domaine, pour la même chaine que je ne citerai pas. En tant que tel, je ne me sépare presque jamais d’un appareil photo. Pour mon travail, je suis contraint d’utiliser un reflex numérique mais pour alimenter mes créations artistiques j’opte pour l’appareil photo argentique.

Le Lomography Fisheye NO.2 fait partie des appareils qui m’ont séduit. Il est vraiment attirant en apparence avec ses motifs voyants et son viseur rond détachable placé sur le haut. Son boitier rectangulaire à bord légèrement arrondi est décoré par des imprimés et des couleurs vives dont le Python ou le Vibrant Orange. Il intègre peu de bouton mais permet d’utiliser de nombreuses options.

Caractéristiques techniques

J’ai d’abord été convaincu par la profondeur de son champ de vision. Il autorise en effet une vue à 170° et offre ainsi des clichés à très grand angle. Mais comme son nom l’indique, cet appareil permet de déformer les sujets en mode fisheye. A l’aide de son optique super performant j’ai pu prendre la photo d’un Ours à partir d’un endroit éloigné. Le résultat est bluffant car la photo est précise et la déformation est au top, légère au centre et bien détaillée sur les côtés. Malgré sa petite taille (10.5x6x6 cm) et son allure ludique, le Fisheye NO.2 rend des clichés de bonne qualité qui fait ressentir l’originalité et l’amusement.

Pour varier les styles, j’ai eu le choix entre les vitesses d’obturateurs allant de 1/100 au mode Bulb. L’appareil dispose aussi d’un interrupteur MX pour activer le mode double exposition. Cette option permet de superposer plusieurs clichés sur une même image pour créer un rendu créatif et original. Pour plus de qualité, un flash externe peut être rajouté. Il s’active après avoir choisi le réglage Bulb. Entre autre, le Fisheye NO.2 marche avec une seule pile AA, a une distance focale de 10 mm, se sert d’une pellicule 35 mm et renvoi une photo de format 24×36.

Pour résumer, je vous conseille ce Lomography Fisheye NO.2 pour rapporter des souvenirs amusants de vos vacances ou de vos multiples voyages. Il est léger et compact mais permet pourtant de faire des photos de bonne qualité. Ayant peu de bouton de commande, il se maitrise en quelques minutes. Son viseur détachable et son flash externe rajoute des effets originaux à son design mais aussi aux images qu’il rend.

fisheye2-lomoinstant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *